Suis ta destiné dans le Triangle d'Or et la ville-joyau : Pierre-étoile !
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zith [flammémérite]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zith Saesne
Roublarde
avatar

Messages : 296
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 21

MessageSujet: Zith [flammémérite]   Jeu 3 Sep - 10:30

Nom : Saesne
Prénom : Zith
Sexe : Féminin
Age apparant : 3 ans (si vous arrivez à faire la différence entre 15 ans et 3, vous êtes très fort...)
Age véritable : 143 ans
Classe : Roublarde
Description physique : Zith est très petite. Elle mesure environ quinze centimètres, pour un centimètre de large. Fine et élancé, elle possède un corps très musclé. Sa peau est constitué de très belles écailles vertes. Etant très soigneuse, elle ne laisse jamais une seule saleté sur sur ses écailles. Ses yeux verts émeraudes possèdent une vision infra rouge, très pratique pour se repérer dans le noir. Zith possède de très petite dents, sauf deux dents à l'avant qui ont une taille démesurée, enduite d'un poison mortel (non non, Zith n'est pas un vampire ou une connerie de ce genre). Son crâne, ayant une forme assez triangulaire, est dépourvu de cheveux. Elle ne possède pas de bras, ni de jambe, mais elle sait très bien se déplacer sans. Bon, cessons les ânneries. Vous l'avez sans doute deviné, Zith n'est pas forcément humaine. D'accord, c'est une flammémérite, mais sous une forme peu banale. Il s'agit en fait d'une espèce très rare de serpent. En effet, il est quasiment impossible d'en trouver, et quasiments tout ceux qui en ont vus un sont aussitôt partis en courant, et tout ceux qui se sont approchés assez proche sont morts. Elle possède en effet un poison mortel fulgurant. Mais si ce poison fait peur, ce qui fait que tout le monde craint cet animal, c'est qu'il est la mascotte de la famille Saesne. Bon, après ce rapide exposé sur cette créature qui n'est pas dans le bestuaire, passons à la suite, car le mystère de cette étrange créature sera résolu dans l'histoire.

Description mentale : Zith n'est pas ce qu'on peut apeller une psychopathe, mais en fait... si. Elle a une véritable passion pour son métier qu'elle exèrce avec délectation. Sa méthamorphose lui ayant soustrait sa capacité de parler, Zith ne peut désormais que parler à son ou plutôt à sa descendante. Elle est omnubilé par son métier, et fait en sorte de le continuer même sous sa forme de serpent. A vrai dire, sa forme lui permet même de faciliter son métier. 'Fin bref, ne tournont pas indéfiniment autour du pot, le métier de Zith est trèèèès simple : il se passe en trois étapes : 1. trouver un contrat. 2. trouver la personne concernée. 3. la buter. Certe, cela peut parraître bien simple comme ça, mais Zith a fait de ce métier banal qui est celui d'assassin un véritable art : alors que certains trouvent du dégout à tuer, elle y trouve un magnifique plaisir. Mais si elle pense que voir la mort est beau, la donner est magnifique, donner la mort proprement, c'est la perfection. Qu'entend-elle par "proprement" ? C'est tuer rapidement, sans que la personne ne souffre, sans se tacher du sans de la victime. Voilà pour ce qui est de son "métier". Il lui arrive juste parfois de tuer pour le simple plaisir de tuer... A part ça... Zith est assez méprisante, et assez méprisable. Elle déteste tout ce qui ne se plit pas à sa volonté, et fait généralement en sorte que cette chose ne recommence pas. Malgrés tout, elle sait assez bien reconnaitre quand elle ne peut pas faire quelque chose, même si elle a "un peu" tendance à se surestimer, et à sous estimer les capacitées de sa descendante ! Mais elle reconnait toujours la valeur de son adversaire, si minable soit-il, et essaie toujours de le connaître un maximum avant de lui donner la délivrance. Oui, délivrance. Mourrir proprement est l'une des plus grande récompense qu'elle peut donner à quelqu'un. Je pense que vous avez à peu près saisi ce personnage à chtarbé chtarbé à demi.

Histoire : Je suis Zith Saesne. Mon nom ferait frémir de terreur plus d'un. "Zith", personne ne connait. "Saesne", tout le monde connait. Heureusement, encore... J'ai quand même sacrifié vingt ans de mon existence pour mériter ce nom si... beau, sybillin, chantant ! Sachez qu'au début, je m'appellais Zith Edhir. Vous ne trouvez pas que c'est laid ? Il appartenait à mon père. Mon père, Fendrir était un homme... comme les autres, en fait. Sans vraiment de caractère, jurant à tout bout de champ sur des ancêtres qui n'avaient rien fait de particulier. Mon frère et ma soeur étaient comme lui. Ma mère s'apellait Sandra. ça aurait si bien sonné, Sandra Saesne... Bref. Je n'ai jamais compris pourquoi Sandra aimait Fendrir. Pourquoi elle avait sacrifié son superbe destin pour épouser un homme si banal... Je n'avais que du mépris pour mon père. J'aimais ma mère. J'aurais pu être comme n'importe quel enfant ! Inscouciante de tout ! Mais non. Le destin de
la famille Saesne est ainsi. Le sang est plus fort que n'importe lequel. Il dominait celui des Edhir dans mes veines. Et même si je ne savais pas qui j'étais à l'époque, j'avais conscience que j'étais au dessus de tous les autres. Dés mon plus jeune âge, mon esprit respectait mon sang : tandis que mon père croyait en tout les dieux, que ma mère était une fervante adoratrice d'Eya, tout mon âme était voué à Feyon. Feyon et les flammes. Feyon et le feu. Pourquoi ? Tout le temps la même raison. Le destin Saesne. Ce destin, j'allais le suivre jusqu'au bout.

Si le début de mon étrangeté au début de mon existance ne correspondait qu'à quelques pulsions mal métrisées, ma vie prit un tout autre tournant quand j'eu six ans. Je me souviens. C'était un jour de grand soleil. Ma soeur et mon frère étaient partis jouer dans les rues de Pierre-étoile. Moi, je restais dans ma chambre. J'observais attentivement mon reflet dans un miroir. J'étais blonde avec les yeux bleus. Tout le monde me traitait "d'adorable gamine tout mignone" mais moi je ne m'aimais pas ainsi. Je n'aimais pas le blond. Je n'aimais pas le bleu. J'étais en train de pester contre mon apparence quand je pris concience d'une chose : mon corps était mien. Il était plié à ma seule volontée.
C'est ainsi que mes cheveux prirent une couleur de jai, et que mes yeux devinrent verts. Je n'étais pas surpris de cela. Les autres en étaient incapables, certes, mais moi, je n'étais pas comme eux. C'était si naturel ! Quand ma mère entra dans ma chambre, elle m'observa lentement. Je me souviens encore de son expression de terreur mélé à de l'horreur. Puis, elle se ressaisit, et s'approcha de moi. Je ne sais plus ce qu'elle me dit exactement, mais je sais qu'elle me disait que j'étais très belle avec mes cheveux blonds, et que mes yeux bleus m'allaient à merveille. Me voyant sceptique, elle m'expliqua en long et en large que je ne devais pas faire ça. Pourquoi ? elle ne me le dit pas. Toutefois, je la comprit et je la crue. Durant longtemps, je ne me métamorphosait plus.
Durant les temps qui restaient à mon innocence d'enfance, j'appris dans le temple de Feyon ma vraie nature, ainsi que tous les rites de ma race. Puis, je pris une descision de la plus grande importance : la situation n'allait plus. Je ne pouvais plus supporter ça...
Un jour, tandis que mes parents rentraient, je me transformais : c'était la nuit, ils étaient fatigués... La situation idéale pour ce que j'avais envie de faire. Mon père appris ainsi ce que nous étions, maman et moi. Sous la colère, il frappa Sandra qui mourrut quand sa tête frappa la pierre du sol. Prise d'une soudaine pulsion, je me levais, prenait un tabouret et tuais sauvagement mon père. Réveillée par mon bruit, ma soeur s'était levée. Mon tabouret se tacha à nouveau de sang. Quant à mon petit frère, je le consollais avant de l'étrangler.
Voici ce que je comprenais à présent : voir la mort était beau, la donner était magnifique. Je repris pleinement mes esprit un peu plus tard, et décidais de fuir. J'avais alors 10 ans.
Je voyageais incognito durant deux ans, vivant de vols et de meurtres. Je n'avais pas de renommée, mais je gagnais ce qu'il me fallait. Mais tout ceci changea quand j'avais deouze ans : une bouche fermée entra dans une taverne et tua un homme. Il donna la mort pas d'une manière sauvage ou passionnée, mais de mannière... propre.
Voir la mort est beau, la donner est magnifique, la donner proprement est la perfection.
Dés lors, je prenais l'apparence d'une personne plus agée que ce que j'étais pour pouvoir exercer au mieux mon métier. Puis, un jour, je décidais de revenir au temple de Feyon pour parler au Grand Prêtre pour mieux me comprendre... Je le fis. Le vieil homme me parla durant dix heures non stop, dix heures durant lesquelles je l'écoutais patiement. J'appris tout sur toutes les familles flammémérites. Puis, quand il eu terminé, il me révéla sa véritable identité : Gerfeld Saesne, mon grand père. Ma mère avait reniée la voie de cette famille, mais mon grand père, après avoir apprit ce que j'avais fait, avait décidé de me retrouver pour que je devienne une vraie Saesne, et pour que je puisse continuer la lignée. Nous partîment ensemble. Durant quinze ans, il m'enseigna les vrais secrets du métier, puis me remit la bague Saesne.
Dix ans plus tard, il se transforma en serpent, et trente ans après, il mourut.
A l'âge de 100 ans, je me décidais : il me fallait un descendant. Je me liait avec un humain avec qui j'eut un fils. Dés le début, je savais qu'il voulait suivre la voie Saesne. Malheureusement, une famille flammémérite vit un jour le bout de ma trace, et, un jour où j'étais absente, pénétra dans la maison et tua mon mari. Mon fils leur réchappa, je ne sais comment... Il avait vu la mort, il voulait la donner, mais il avait douze ans, et je devais me rendre à l'évidence : il n'était pas un flammémérite. Respectant un très ancien serment que j'avais fait à Gerfeld, je le donnait aux silencieux pour qu'il devienne une bouche fermée.
Shénéa naquit quatre ans plus tard. Je l'instruisait comme il le fallait, mais je sentais qu'au fond d'elle même elle ne voulait pas suivre la voie... Mais bon..
Maintenant, cela fait deux ans que je suis sous la forme d'un serpent, et Shénéa ne s'est toujours pas décidée à être convaincante. Elle est une flammémérite, elle a désormais vingt deux ans... Je pense que les Saesne devront se contenter de cela...


Comment avez vous découvert le forum ? Euh... Sais pas /SBAM
Qu'en pensez vous ? Il est PARFAIT /reSBAM
Avez vous des remarques à faire pour l'améliorer ? NAAAAAN /tripleSBAM


Zith Saesne



La mort s'appelle Saesne


Dernière édition par Zith Saesne le Mar 22 Déc - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://Eragon.jeun.fr
Nohtem Lincko
Mage
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: Zith [flammémérite]   Lun 21 Déc - 22:02

Allez, c'est pas si mal.

Y'a juste une incohérence, à plus ou moins mi-texte de la seconde partie de ton histoire...

Zith a écrit:
J'avais alors 10 ans.
Je voyageais incognito durant douze ans, vivant de vols et de meurtres. Je n'avais pas de renommée, mais je gagnais ce qu'il me fallait. Mais tout ceci changea quand j'avais douze ans : une bouche fermée entra dans une taverne et tua un homme. Il donna la mort pas d'une manière sauvage ou passionnée, mais de mannière... propre.
Voir la mort est beau, la donner est magnifique, la donner proprement est la perfection.

La manière dont c'est mis, je la trouve un peu étrange... D'abord, je me suis dit : ok, on fait un bon de 12 ans en avant et puis, en fait, non, on revient 10 ans plus tôt, c'est à dire quand Zith a 12 ans. C'est les chiffres qui me troublent un peu, en fait... Bakka idiot !


Revenir en haut Aller en bas
Zith Saesne
Roublarde
avatar

Messages : 296
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 21

MessageSujet: Re: Zith [flammémérite]   Mar 22 Déc - 14:34

Oui, merci, c'était une coquille xD

Sinon l'age additionnel de tout ce bazar ne fait pas 143 mais bon tant pis xDD

Mais j'ai fait ça à l'arrache, donc pardonne moi ^^


Zith Saesne



La mort s'appelle Saesne
Revenir en haut Aller en bas
http://Eragon.jeun.fr
Nohtem Lincko
Mage
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: Zith [flammémérite]   Mar 22 Déc - 17:27

Bwah, y'a moyen de mettre un an par-ci, par-là et puis, l'ancêtre, c'est pas si grave. A ton grand âge, deux de moins, c'est déjà mieux que rien (ouhhhhhhh, la rime... Bakka idiot ! )


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zith [flammémérite]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zith [flammémérite]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Clinton et Wyclef reçoivent l'Ordre national Honneur et Mérite
» La fleur de mérite
» cérémonie d'octroi des fiefs de mérite du 12 décembre 1458
» C'est une question qui mérite réflexion
» Charlie ♦ La mort est une journée qui mérite d’être vécue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les contrées de Pierre-Etoile :: Administration :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: