Suis ta destiné dans le Triangle d'Or et la ville-joyau : Pierre-étoile !
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Humain] Personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Personne
Roublard
avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 10/04/2010

MessageSujet: [Humain] Personne   Sam 10 Avr - 16:29

Nom : Aery
Prénom :Personne
Sexe : Masculin
Age :15
Classe :Roublard
Description physique :Personne est aussi commun que son nom l'indique, rien n'accroche le regard quand on le regarde. C'est justement ce qui semble le plus étrange au personne un peu perspicace, Personne semble se fondre dans le décor que ce soit une place vide, une ruelle déserte ou une foule. Ses cheveux sont d'un noir un peu poussiéreux, il leur manque le brillant qu'ils aurait dû avoir sans la crasse de la rue. Il a une face un peu malingre, des joues creuses, des yeux caves dont les pupilles de nuit n'ont pas d'éclat. Sa peau n'est pas halée comme elle aurait pu être avec une vie perpétuellement dehors, à croire que Personne n'a jamais quitté l'ombre qu'il affectionne aujourd'hui. Mais parfois ce visage peu s'animer tout d'un coup d'une extraordinaire mobilité, ses traits qui paraissaient une seconde auparavant figés semblent se mouvoir à volonté pour prendre n'importe quelle expres​sion(souvent moqueuse).
Personne n'a pas encore mué, il est encore dans l'enfance, assez petit pour son âge, sa voix grêle fait qu'on lui donne souvent plus douze ans que quinze. Mais il ne faut pas s'y tromper : son corps fluet est agile et rapide. Ses longs doigts confèrent à sa main la grâce d'une pâle araignée.
Il porte un habit décent, passe partout, grisâtre à cause de la poussière de la basse ville, simple tunique de lin sans fioriture mais quasiment sans accroc non réparé.
En effet Personne porte un petit matériel de couture sur lui. Dont une épingle un petit peu plus longue que les autres ainsi que des petits ciseaux qui ne coupent pas toujours des fils qui lui appartiennent si vous voyez ce que je veux dire.
Description mentale : Vous l'avez devinez, Personne est un voleur, ou plutôt un enfant de Pierre-étoile au deux sens du terme. (C'est aussi un rassemblement de voleur qui pratique le recel dans tout les triangle d'or).
Il pratique le vol à la tire comme le vol à l'étalage en passant par le vol de haut-vol (si je peux me le permettre). Il est particulièrement doué et beaucoup le voit dans les Enfants de Pierre-étoile comme un génie. Il se fond dans n'importe quelle foule, pouvant passer inaperçu même sur le promontoire ou dans le haut-marché. Sa dextérité à la limite du surhumain ont fait beaucoup d'envieux.
Il connait tout le monde dans la basse ville mais aussi la plupart des noms des plus importantes personnes du bourg (intra muros). Il est plutôt apprécié et apprécie en retour à peu près tout le monde bien qu'il reste discret et un peu distant. Doué d'une excellente mémoire... pour ce qui l'intéresse, il a mémorisé la plupart des planques qu'on a eu l'occasion de lui présenter ou qu'il a pu découvrir lors de ses fréquentes escapades nocturnes (aurais dû-je dire journalière ?).
Il ne boit que rarement bien qu'il se soit retrouver déjà par deux fois ivre mort la première fois après une mission assez particulière avec un de ses amis et la seconde après une nuit un peu mouvementé où ce même amis l'avait amené dans un lupanar. Il s'est promis de ne plus jamais recommencer mais il est à noter qu'il avait déjà fait ce souhait après sa première cuite.
Il n'est pas encore complètement sorti de l'enfance, il n'aime pas les plaisirs vulgaires de ses ainés et n'aime pas se soucier de l'argent, pensant encore avec désinvolture que de toute façon, le monde est à sa portée...
Histoire : Je m'appelle Personne, en référence à ce héros qui pour détourner de lui les foudres divines avait dit à la bête qui le maudissait : Je suis Personne. C'était un peu du mauvais esprit en fin de compte de m'appeler Personne alors qu'on ne savait effectivement pas qui j'étais. On m'a refusé une identité en quelque sorte. On... Je veux bien sûr parler des moines de Varla qui m'ont recueillis devant chez eux par une noire nuit d'hiver... Je devais avoir moins de deux mois. Alors il m'ont nommé Aery et prénommé Personne... Je ne suis jamais aller leur demandé pourquoi il m'avait fichu un tel prénom. Mais je m'en soucie peu et puis s'appeler comme un héros, c'est la classe ! De plus, si on m'a pas donné d'identité, je m'en suis forgé une par moi même !
On m'a confié à une nourrice qui n'avait pas que ça à faire mais qui à défaut de m'avoir témoigner de l'amour m'a tout de même allaiter. Avouez que c'est déjà ça, un gosse de trois mois ne demande pas beaucoup plus qu'une place ou dormir et un peu de lait dans l'estomac.
J'ai grandi fort vite, à l'âge d'un an, ma nounou m'a refourguer chez les moines qui ont alors tenter (en vain) (était-ce à préciser ?) de me transformer en dévot. Il faut croire que Varla n'avait pas apposer sur mon front la marque de la sainteté car à 5 ans je préférais trainer dans la rue plutôt que écouter la catéchèse. En même temps, vous m'excuserez mais écouter un vieux lire le livre de Varla pendant deux heures, pour un gamin ya plus passionnant. J'appris tout de même à lire et à compter. J'appris que des choses avaient de la valeur... Dans la même foulé, on essaya de m'enseigner la notion de propriété... Je fut plus que récalcitrant. J'appris exactement l'inverse. On me dit : Ce qui appartient à l'autre ne t'appartient pour la simple et bonne raison qu'il appartient à l'autre (ce qui est selon moi assez fumeux comme raisonnement). Je compris : Ce qui appartient à l'autre ne t'appartient pas dans la mesure ou il ne t'appartient pas (ce qui peut sembler fort semblable à la phrase de mes maîtres mais qui est en soit très différent)... Je m'explique. Dans la première c'est un état de fait, on ne peut rien y faire. Alors que dans la seconde, il suffit de s'approprier l'objet en question pour avoir tout droit sur celui ci.
C'est avec cette unique morale que je décidais de débuter dans la vie. Je partie du jour au lendemain du paisible enclos où on avait enfermé mes dons. Je mendiais, amusais les gens par des acrobaties. Tout n'était pas blanc bien sûr, mais dès que j'avais réellement des problèmes, je revenait chez mes chers moines qui m'accueillais comme l'enfant prodigue. Je volais à l'étalage surtout. Je finis par connaître chaque étal et chaque marchand. Je pouvais dire si ce gros lard était du genre suspicieux ou plutôt du genre conciliant, prompte à la pitié et à fermer les yeux. Je me fis des amitiés solides aussi. Nous formions une sorte de petite bande, soudé par l'adversité.
Puis un jour, je fut pris la main dans le sac pour quelque chose d'assez grave et arrêter. Comme il n'y avait personne pour payer l'amende, on me jeta dans un cachot. Ce qui m'étonna fort. Quelle société peut-elle être assez brutale pour maltraiter un gosse comme moi ? Mais on me fit sortir le jour d'après. J'appris que si j'étais sorti, ce n'était pas pour rien. Un homme vint me voir et me dit qu'un autre s'intéressait à moi.
La suite vous la connaisser. Je suis juste un enfant normal, promis à un destin extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Humain] Personne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'être humain est bon, c'est la société qui le corrompt ? [ PV : Émile Watson ]
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» l'homme qui n'a pas de chien...
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les contrées de Pierre-Etoile :: Administration :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: